Petites et grandes économies

« Diminuer ses déchets c’est cher, ça prend du temps », blablabla… Certes, faire ses courses chez les petits commerçants nécessite de l’organisation. Certains produits frais sont peut-être un peu plus chers (la viande, le poisson, les fromages…). D’autres pas du tout, alimentation ou pas.

Depuis le premier jour de notre « nouvelle vie », j’ai décidé de diminuer mon temps de travail en passant d’un 4/5ème en congé parental (assorti de petites allocations) à un mi-temps tout court. Du coup le budget a été comment dire, fortement diminué lui aussi. Plutôt que de m’angoisser vers la fin voire même la moitié du mois, j’ai décidé de prendre tout ça comme un défi, celui de réduire nos dépenses tout en vivant bien, et même beaucoup mieux.

Ici je vous explique comment ce mode de vie plus durable nous a permis de faire de petites et grandes économies. En gros, on achète ce dont on a vraiment besoin, on recycle, on récupère, on favorise les moments aux objets, on achète et revend en deuxième main, on est devenus créatifs, et c’est très rigolo.

Avant on achetait tout court. Aujourd’hui il y a ce qu’on achète plus, ce qu’on achète beaucoup moins, ce que l’on fait nous même et ce qu’on trouve en deuxième main. Petit topo:

  1. Ce que l’on achète plus:

Toutes ces choses que l’on a remplacées par des alternatives durables ou tout simplement dont on a pas besoin:

  • Les serviettes en papier -> remplacées par des serviettes en tissus
  • Les essuies-tout -> au placard (ou pas) depuis que j’ai mon stock de micro-fibres
  • Les cotons-tiges -> remplacés par l’oriculi
  • Les crèmes de jour -> remplacées par des huiles végétales beaucoup plus saines ou faites maison… (pas toujours moins chères mais on en utilise beaucoup moins pour plus d’efficacité)
  • Les gels douches -> un bloc de savon de Marseille ou un pain de savon fabriqué non loin de chez nous et on est toujours aussi propres !
  • Les tampons, serviettes hygiéniques, remplacés eux aussi par du réutilisable, du durable, du meilleur pour la santé, sans produits chimiques…

2. Ce que l’on achète encore mais beaucoup moins

  • Les mouchoirs en papier -> tant que papa presque zéro déchet, irréductible gaulois refusera en bloc les mouchoirs en tissus…
  • Des ronds démaquillants-> je n’en utilise plus pour me démaquiller mais j’achète bien un paquet par an pour avoir de quoi désinfecter une plaie… ou enlever mon vernis à ongles (on est pas parfait hein!)
  • Un paquet de chips de temps en temps (je vous ai déjà dit qu’on est pas parfaits?)
  • Les sacs poubelles (sans blagues)

3. Ce que l’on trouve en deuxième main

  • Des vêtements, pour les enfants mais aussi pour moi ! Papa zéro déchet y arrive.. Mais l’offre n’est pas super super pour l’instant…
  • Des jouets (rassurez vous, Saint Nicolas et Père Noël connaissent aussi les adresses)
  • De la déco

4. Ce que l’on fait nous-mêmes

mon Tawashi tout fini
Mon Tawashi tout fini pour une vaisselle toute propre
  • Les produits d’entretien (voir mes recettes indispensables)
  • Les éponges, je vous ai déjà parlé de mon Tawashi? Patience…
  • Les biscuits, les plats préparés, les yogourt, les apéros, etc etc…
  • Les meubles (je vous parle des talents de mon homme tout bientôt)
  • Les sapins de Noël (pour les distraits, j’en parle ici)

5. Et l’alimentation dans tout ça? Nos petits trucs pour manger mieux:

  • Moins de viande et de charcuterie, de toute façon trop c’est pas bon
  • On achète les quantités dont on a besoin et pas les 15 tranches de fromage préemballé  pour en jeter 4 non mangées et toutes pourries
  • On mange de saison et local quand c’est possible
  • On achète en vrac
  • On varie les repas (on peut manger autre chose que des pâtes tous les jours sans exploser le budget)
  • On prépare tout nous même, c’est meilleur, c’est chouette à faire ensemble et seul aussi en fait, et on sait exactement ce qui se trouve dans notre assiette.

Et aussi.. on dépense moins pour du matériel, on privilégie les moments ensemble, que ce soit au parc, à la maison autour d’un jeu de société, au cinéma aussi…

On se déplace autrement. En quittant ma vie d’avant, j’ai choisi de travailler moins et plus près. Du coup mes déplacements vers le bureau ont, eux aussi fortement diminué, et par la même occasion ma consommation d’essence. Etant certains jours à la maison, je vais plus souvent à l’école à pied. Et mon beau vélo électrique et moi on fait plein de kilomètres ! Tout ce que ça me coûte c’est de l’huile de jambe.. et c’est pas plus mal !

Tout ça pour vous dire que non, vivre sans déchets, n’est pas plus cher, au contraire. Il permet de revenir à l’essentiel. Et ce n’est pas l’essentiel qui nous coûte mais tout ce qu’il y a autour et qui nous semble être indispensable. A méditer…

Un commentaire sur “Petites et grandes économies

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :