L’équipement du presque « zérowasteur »

Par où commencer, dans quelle pièce de la maison, comment faire ses courses…. Bref je veux m’y mettre mais comment faire ? Pour y aller sans s’énerver, s’équiper un minimum ne sera pas du luxe. J’ai bien dit un minimum, il n’est pas nécessaire de dévaliser le rayon « bocal » du magasin, ni d’acheter toute sorte de produits naturels qui serviront peut-être (ou pas) à la fabrication de produits ménagers ou cosmétiques. Commencez petit et équipez vous au fur et à mesure, en fonction de vos besoins.

Voici donc ma liste pour un équipement presque zéro budget.

Le matos du presque zérowasteur

En cuisine :

  • quelques bocaux récupérés dans lesquels vous mettrez fièrement vos premiers achats de produits en vrac. En fonction de votre nouveau mode de consommation, vous verrez ce dont vous avez vraiment besoin et comment les utiliser. Certaines personnes utilisent des bocaux, d’autres des boîtes en métal, d’autres encore des bouteilles en verre pour stocker riz, pâtes, farine et autres. A vous de voir ce qui vous convient le mieux. Testez avant de vous équiper.
  • des sacs en tissus de toute taille, les plus légers possibles, pour transporter fièrement ces premiers achats en vrac, mais aussi vos fruits et légumes et les couques au choco (allez une fois!) le dimanche matin.
  • des tupperware, idéalement en verre mais si l’armoire est pleine de tup en plastique, ne les laissez pas prendre la poussière, utilisez-les.
  • un sac à pain en tissus

Et ils se trouvent comment ces jolis sacs ?

  • une ou deux boîtes à oeufs récupérées
  • des sacs réutilisables :
    • un petit pliable à glisser dans le sac à main ou dans une poche de la veste
    • un plus grand ou un panier ou un cabas pour mettre bocaux, tup et autres courses de la semaine
  • plein de micro-fibres
  • des serviettes en tissus (de quoi en tout cas tenir au moins deux semaines sans faire tourner la machine à laver jour et nuit)
  • pour les buveuses et buveurs de thé:
    • une pince à thé
    • quelques boîtes (en métal de préférence) récupérées

IMG_4753

Si vous êtes bien décidé à tout faire vous même, vous aurez sûrement cette envie soudaine d’équiper votre cuisine de toute une série d’appareils destinés à vous assister dans ces tâches quotidiennes. C’est objets tellement pratiques mais tellement encombrants aussi. Vous l’aurez compris je parle de ces machine à pain, yaourtière, gaufrier, sorbetière, robot ménager, mixeur ou autre blender… et j’en passe ! Tous ont fort probablement une utilité. Mais tous ont un prix et peu d’entre eux rentrent dans le lave-vaisselle. Faites le calcul et imaginez le boulot !

Je ne dis pas qu’il ne faut rien acheter et passer des heures en cuisine à faire ce qu’une invention électrique ferait pour nous en quelques minutes, voire secondes. Je dis juste que parfois le retour sur investissement est faible quand on fait la somme des rares fois où on aura fait du sorbet par exemple!

De mon côté j’ai décidé d’attendre de voir ce dont j’avais vraiment besoin dans cette nouvelle vie avant de dévaliser les magasins d’électro et de faire la peau à mon budget.

Je me suis donc équipée d’une yaourtière et d’un robot mixeur, hachoir, mélangeur. Entre temps je me suis séparée du four à micro-ondes, de la friteuse, du cuit-oeufs (une casserole d’eau bouillante est quand même beaucoup plus efficace).

Une autre solution : la location ou le partage. C’est vrai ça, pourquoi ne pas louer la sorbetière le samedi où vous avez décidé d’inviter des amis et de leur en mettre plein la vue, plutôt que d’encombrer votre armoire tout le reste de l’année ?

Et c’est là qu’entre en jeu l’économie de partage et ces diverses initiatives qui ont été pensées pour nous faciliter la vie sans faire du tort à notre budget :

  • https://ezilize.be/fr est un système de locations d’objets entre particuliers.
  • www.peerby.com est une plateforme de partage entre voisins.
  • le SEL ou Système d’Echange Local met en relation des particuliers qui souhaitent échanger du matériel ou du savoir(-faire).
  • http://www.usitoo.be vous permet d’utiliser les objets dont vous avez besoin sans devoir les acheter ni les entretenir. En payant un forfait mensuel, vous avez accès à tout le catalogue d’objets proposés par Usitoo.
  • http://be.kikideal.com est un site de vente et location d’objets entre particuliers.

Pour résumer, vous pouvez louer, partager, échanger. Et si vous y tenez vraiment à votre sorbetière, pourquoi ne pas l’acheter en deuxième main?

Dans la salle de bain :

  • des cotons démaquillants en tissus. Tout comme les sacs en tissus vous en trouverez en magasin bio, en ligne, et vous pouvez même les faire vous même avec des chutes de tissus (le polar est tout doux et démaquille très bien)
  • des mouchoirs en tissus en suffisance
  • la cup et quelques serviettes hygiéniques en tissus pour les filles
  • un bloc de savon de Marseille qui remplacera très bien gel douche voir même shampoing pour certains

Si vous vous lancez dans le DIY, quelques produits de base seront nécessaires, mais j’ai bien dit QUELQUES. Pas besoin de s’acheter le kit avec tous les produits sans vraiment savoir comment, quand et pourquoi les utiliser. Ce qui est sûr c’est qu’en revenant au naturel et en simplifiant votre quotidien, vous aurez besoin de quelques incontournables (j’en parle ici aussi) :

  • bicarbonate de soude
  • savon de Marseille
  • savon noir liquide ou en pâte
  • vinaigre

Au début j’ai voulu la faire à fond, j’ai trouvé quelques recettes et j’ai décidé d’acheter les ingrédients en vrac. Objectif plus qu’honorable. Si ce n’est que depuis un an, j’ai un gros morceau de cire d’abeille acheté à la droguerie sans emballage donc mais juste impossible à utiliser. Et surtout j’en ai vraiment très très peu d’utilité ! Voilà, on est pas parfaits.

Mon conseil est le suivant, vous en faites ce que vous voulez. Essayez une recette à la fois, testez les produits qui vous conviennent et si ça vous tente, inscrivez-vous à quelques ateliers pour faire les recettes sans devoir acheter les ingrédients. Vous verrez très vite ce que vous allez refaire à la maison ou pas.

Et n’oubliez pas zéro déchet rime avec SIMPLICITE, l’objectif n’est pas de remplir les armoires de brol comme on dit si bien chez nous, mais plutôt de rationnaliser les objets et de s’équiper du nécessaire… et durable s’il vous plaît !

 

 

 

 

 

2 commentaires sur “L’équipement du presque « zérowasteur »

Ajouter un commentaire

    1. Il y a des moments comme ça où on a l’impression que ça ne va pas vite, mais changer d’habitudes, de mode de consommation prend du temps. Je comprends très bien ton sentiment Claire, mais ne te tracasses pas tu avances déjà et c’est super ! Bravo pour ta démarche !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :