La révolution de la cup

On en parle peu ou pas, on veut à tout prix les éviter, on ne les aime pas, on tente un maximum de les règlementer en prenant la pilule, je vous parle aujourd’hui des … règles! Ce sujet ô combien tabou et pourtant quand même difficile de passer à côté.

Et pour aller encore plus loin dans le tabou, je vous parle de la cup, cette invention juste géniale mais pourtant encore trop méconnue du grand public.

La première fois que j’ai entendu ce mot, c’était au détour d’une conversation avec une amie qui, lorsque je mentionnai ma transition vers le zéro déchet m’a demandé si j’utilisais la cup. Tout nouveau pour moi. Elle m’expliqua en quelques mots l’objet, ce qui, j’avoue, ne m’a pas emballée du tout. En gros la cup ou coupe menstruelle est petit récipient en silicone la plupart du temps et qui servira de protection lors de la période des règles*. Mais comme beaucoup de changements dans cette transition, un jour où l’autre cette histoire de cup m’a rattrapée. Voyant la poubelle de ma salle de bain ne pas dégrossir, j’ai décidé de revoir ma position et de tenter le coup. Un an plus tard, j’ai complètement adopté la cup et tout va très bien madame la marquise.

Je vous parle donc aujourd’hui de la révolution de la cup et du pourquoi on l’aime tant !

Pour notre corps

Parce que c’est bon pour notre corps, en tout cas moi je sens une différence hyper positive. J’ai voulu me renseigner sur les risques des tampons, le syndrome du choc toxique, cette histoire de staphylocoque etc etc. On trouve tout et son contraire sur le sujet. N’étant pas médecin, je ne vous ferai pas une analyse scientifique des pour et contre du tampon vs serviette hygiénique vs coupe menstruelle. Je vous parle aujourd’hui de mon expérience à moi.

Les serviettes j’aimais pas, vraiment, du coup je suis passée aux tampons il y a des années de ça. J’entendais parler des risques, du fait que c’est plein de composés chimiques. A ce moment-là je n’ai pas écouté, je l’avoue. Mais ça c’était avant. Depuis je me suis lancée dans le zéro déchet, la consommation durable, la simplicité, la slow life. Et cette cup est arrivée au même moment. Alors ok, il faut être un minimum à l’aise avec son corps parce que soyons honnêtes on va y insérer un « petit » objet en silicone et il va falloir le mettre correctement. Quand, comme moi, on vient des tampons avec applicateur c’est un peu l’aventure. Alors on s’y met progressivement en gardant à portée de main les tampons ou serviettes, sans se mettre la pression. On se dit que si ça ne va pas un jour, on re-tentera l’affaire le lendemain, voire le mois prochain. On peut alterner aussi. Finalement on est en transition, l’objectif n’est pas de tout changer tout de suite. Si Rome ne s’est pas faite en un jour, la révolution de la cup non plus.

Pour moi c’est un révolution car, une fois adoptée la cup est super facile à mettre, je ne la sens pas ou presque pas, et surtout je n’ai plus cette sensation d’irritation vers la fin des règles à force d’avoir utilisé des tampons.

Et au final je n’apporte plus de composés chimiques à un endroit plus que sensible de mon corps.

  • Et l’hygiène dans tout ça? Il suffit de stériliser la cup une fois par mois avec de l’eau bouillante et de la laver entre chaque utilisation. Finalement c’est peut-être plus hygiénique car on prend toujours soin de la laver et de se laver les mains avant de la mettre mais aussi de l’enlever.
  • Tu fais comment quand t’es au boulot et qu’il n’y a pas d’évier individuel dans la toilette mais plutôt dans la pièce des sanitaires ? Tu la laves devant tes collègues ? Certaines essuieront la cup avec du papier toilette, d’autres attenderont que la pièce soit vide pour rapidement nettoyer leurs cup. Il y a moyen de s’organiser. Ca ne prend pas deux heures et il suffit d’être discrète. Faisable, non?

Pour la planète

Quand on pense qu’une femme utilise en moyenne 11.000 tampons sur une vie, quand on réfléchit à leur production, à leur transport et finalement aux déchets non-recyclables générés à la fin de la chaîne, il ne faut pas avoir fait un doctorat en sciences pour comprendre que l’impact environnemental des tampons ou serviettes hygiéniques est loin d’être neutre.

La cup on peut la garder jusque 5 ans mais ça c’est très personnel, en tout cas on la réutilise beaucoup avant de finalement la mettre à la poubelle. Bilan beaucoup plus positif.

Pour le portefeuille

Petit exercice : sachant qu’une boîte de 20 tampons coûte environ 4€ (et encore ça dépend du magasin), sachant qu’on utilise peut-être 3, 4 voire 5 tampons par jour de règle, quel sera le coût total sur une année? En ajoutant à ça le prix du sac poubelle correspondant à peu près à une année de règles … Pour comparaison une cup coûte aux alentours des 20-25€ et sert plus d’un an… A vos calculettes 🙂

Laquelle choisir ?

Encore une fois c’est très personnel. Pour ma part j’ai plus qu’adopté la Eve Cup de Pelvix Care, ma préférée ! Je n’en ai pas testé 10 mais parmi les deux que j’ai eu l’occasion d’utiliser, la Eve Cup est pour moi un excellent choix.

Faite en platinum silicone, elle est plus douce que certaines un peu rigides et donc beaucoup plus agréable à utiliser. Oui on oublie vraiment qu’on la porte.

Avec ses trous petits mais assez bien faits pour ne pas laisser de sang s’accumuler, elle est très facile à nettoyer.

Elle coûte moins cher que la plupart des cup : 18,95€. Elle se trouve en magasin bio mais également en ligne. Toutes les infos se trouvent sur le site Pelvix Care.

Et puis on l’aime cette cup, car derrière Pelvix Care il y a une jeune entrepreneuse qui a décidé de créer un boulot plein de sens et au service des femmes. Elle vend non seulement la Eve Cup mais également une gamme de produits indispensables pour nous les femmes et surtout pour notre périnée, muscle trop oublié et pourtant tellement important. Mon prochain achat? Le Pelvix Care, allez vite voir sur le site vous comprendrez !

Alors, prête à tenter l’aventure ?

*Le site www.coupemenstruelle.net vous dit tout sur la cup.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :