Beauté en toute simplicité

Je vous ai déjà parlé de mes toilettes, de ma cup, de pas mal de choses intimes, mais je n’avais pas encore fait le point sur un lieu ô combien important et pourtant tellement générateur de déchets. J’ai nommé … la salle de bain !

Pour être honnête, ce n’est pas au début de notre démarche que l’on s’est attaqués à la salle de bain. Mais une fois la cuisine vidée de presque tout ses emballages, la routine installée, le nouveau mode de vie en action, on était fin prêts à attaquer cette partie de la maison. Plusieurs options s’offraient à nous :

  1. DIY : il est aujourd’hui possible de préparer crème de jour, savon, shampoing, démaquillant, tout en confectionnant ses petits disques démaquillants avec du tissus de récup’.
  2. Acheter de manière plus consciente : des produits naturels (crèmes de jours, savons, déodorants vraiment naturels), faits avec amour par de petits entrepreneurs locaux, pleins de sens et de qualités. Ces produits se trouvent la plupart dans les épiceries en vrac, soit en vrac, soit dans des emballages en verre, consignés ou non.
  3. Arrêter de se laver, de s’hydrater la peau et attendre….

J’ai commencé par l’option 1, plus économique selon moi et me permettant de contrôler ce qui se trouvait dans mes produits tout en apprenant quelque chose de nouveau. J’ai appris à réaliser ma crème de jour, mon lait pour le corps, mon gel douche. Quelle fierté de préparer ça soi-même et d’arriver à un résultat plus que respectable ! J’ai refait la crème de jour à la maison et là j’étais encore plus fière parce que je l’avais vraiment faite toute seule et le résultat était de nouveau top !

Je n’ai pas recommencé. Je n’ai tout simplement plus pris le temps… fainéantise, procrastination.. on appellera ça comme on voudra.

Je me suis donc tournée vers l’option 2, l’achat conscient de beaux produits. Top vraiment mais malheureusement au dessus de mon budget et donc pas tenable sur le long terme. Même si cette option vaut la peine.

Là vous pensez que je ne me lave plus… non non, j’ai décidé de passer à l’option 4 : simplifier au maximum. Afin de réduire mes déchets tout en limitant mon budget et en gardant mon temps libre pour soigner mes cheveux plutôt que pour préparer l’après-shampoing, j’ai décidé de revenir à l’essentiel: les matières premières avec un petit mix de l’option 2.

IMG_6832

Voici donc comment j’ai transformé ma salle de bain en espace presque zéro déchet tout en gardant certains critères d’hygiène et de bien-être.

Le gel douche qui mousse et qui sent fort fort fort : remplacé par un bloc de savon de Marseille ou un bloc de savon d’Alep pour TOUTE la famille (grands et petits). Finis les problèmes de peau, les phtalates dans les égouts et les emballages de princesse !

Le shampoing anti-pelliculaire, voluminateur, reboostant et j’en passe, renvoyé au profit d’un shampoing solide acheté dans une épicerie de vrac (voir Mes bonnes adresses). Pour info, le cheveu habitué au chimique met du temps à se faire au naturel. Mesdames, soyez patientes, testez de nouveaux shampoings solides, alternez, vous trouverez votre bonheur et vous ne pourrez plus utiliser un produit issu de l’industrie !

Tampons hygiéniques, serviettes jetables : remplacés par du durable, mais ça je vous en parle déjà dans mon article sur la cup.fullsizeoutput_1d4f

Mets de huile …. Vous connaissez les huiles végétales ? Pas uniquement l’huile d’olive, certes pleine de qualités mais dotée d’une odeur assez forte … Et bien elles sont à la base de nos crèmes de jour ou laits pour le corps. Alors pourquoi ne pas aller à la source et simplifier ? Il en existe plein (amande douce, jojoba, noix de coco, noisettes, pépins de raisin, etc.). Avec ma peau plus ou moins sèche j’ai opté pour l’huile d’amande douce bio, qui hydrate sans laisser de couche brillante/collante sur la peau. Dans le creux de l’hiver j’utilise de l’huile d’argan , très riche pour la peau et les cheveux mais aussi très chère et qui s’oxyde facilement. A garder au frigo, donc !
Et sur mes cheveux, un masque à l’huile de noix de coco que je laisse poser toute la nuit ou quelques heures avant la douche, et ma « tignasse » reprend éclat et douceur (tiens je pourrais presque faire de la pub!).

Ma trousse maquillage : j’aurais très bien pu me décider à ne plus me maquiller, ça simplifierait pas mal de choses, ça diminuerait mon budget et ça limiterait encore une fois l’apport de produits sur ma peau, mes yeux… Aujourd’hui je ne me sens pas prête à passer ce cap, tout simplement parce que j’aime bien me maquiller ! J’ai donc fais le compromis d’acheter une marque un peu plus naturelle tout simplement. Je suis bien consciente que ce n’est pas parfait mais ça me convient pour l’instant.

Et pour me démaquiller ? Un coton démaquillant lavable que j’humidifie et sur lequel je met quelques gouttes de mon huile végétale (pas l’argan hein), oui oui celle que j’utilise comme crème de jour.IMG_4858

Savez-vous qu’une brosse à dents génère à elle toute seule 1,5 kg de déchets cachés (issus de l’extraction des ressources, des procédés de production, de transformation, du transport et du conditionnement) ? Savez-vous qu’il existe des brosses à dents en bambou compostables ? Ou des brosses à dents en plastique recyclé made in France et où seule la brosse est à remplacer ?

IMG_4766

Et tu mets quoi sur ta brosse à dent ? Au risque d’en décevoir plus d’un, le dentifrice est encore assez classique et donc chimique chez nous. On alterne avec des dentifrices bio quand on en trouve des biens mais j’ai encore du mal à passer au recettes maison. Voici cependant quelques petits trucs approuvés par ma dentiste 😉 Le gel d’aloé vera pur (à conserver au frigo) est riche en minéraux et convient donc très bien pour le brossage des dents une fois par jour (enfant ou adulte). Le bicarbonate de soude est bon pour les dents mais uniquement si on ne l’utilise pas tous les jours (toutes les deux semaines c’est bien).

Maintenant, petit cours de langue étrangère: pour les oreilles, j’ai remplacé les bâtonnets par … un oriculi ! Petit objet en bambou qui permet de nettoyer ses oreilles sans créer de bouchons. Pour les adeptes irréductibles des cotons-tiges, il en existe en papier.. Recyclables OK mais pas pour autant meilleurs pour nos oreilles. A bon entendeur…oriculi

Dernier produit incontestablement utile: le déodorant ! On est passé par beaucoup de stades, de longues discussions, des phases tests que je vous raconte dans mon article Elle a fait son déo toute seule. J’ai opté pour cette recette avec ou sans la cire d’abeille, très facile à réaliser et qui me convient parfaitement.

Petit truc : le bicarbonate de soude est un très bon déodorant, il suffit de le mettre après la douche quand la peau est un peu humide, pour qu’il tienne plus facilement. Economiquement parlant, c’est très intéressant ! Et conservé dans un mini bocal, il ne coulera pas dans le sac à main 🙂

Infos pratiques : Vous trouverez de bonnes huiles végétales dans les magasins bio. 
Le site www.aroma-zone.com reprend les propriétés de chacune et plein d'autres infos intéressantes.

Les oriculis, brosses à dent en bambou, cotons démaquillants lavables, shampoings solides se trouvent chez toute bonne épicerie de vrac, voir mes bonnes adresses.

Vous cherchez du vrai Savon de Marseille? Ma copine qui tient le magasin Vladimir et Estragon à Lasne en vend, avec les copeaux, et le véritable savon d'Alep en plus. OU encore les épiceries de vrac.

Envie d'apprendre à fabriquer une crème de jour, un gel douche ou plein d'autres produits pour soi? Une adresse : Les Ateliers de Gen! Testés et approuvés !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :