Tawashi toi-même !

Dans notre lutte effrénée contre les emballages, le mot d’ordre est toujours le même: comment remplacer ces objets-produits-autres dont on aura toujours besoin par du simple, écologique, économique, zéro déchet. On a commencé par le frigo, les produits ménagers pour ensuite attaquer la salle de bain, mais ça j’en parlerai plus tard. Aujourd’hui petit focus sur cet objet moche, qui pue assez rapidement, qui se remplit de bactéries à une vitesse fulgurante, donc qu’on aime pas trop MAIS qu’on utilise au quotidien : l’éponge.

Au début de notre transition on avait un stock suffisant pour tenir plusieurs mois. Je ne me suis donc pas posé trop de questions à son sujet. Je vidais notre réserve à l’aise. Mais vers la fin la question habituelle s’est posée:

Comment remplacer cet objet utile par du sans emballage ?

Et le tawashi est arrivé dans notre vie ! Tawa quoi? Tawa toi-même oui ! Le tawashi c’est ce petit mot d’origine japonaise qui signifie éponge. Ici c’est carrément devenu une éponge révolutionnaire, rigolote, jolie même. Et quand on sait à quel point c’est facile à réaliser, on se demande pourquoi on a payé si cher pour ces éponges jetables pendant des années !

Facile vous dites ? Allez donc voir le tutoriel que j’ai dégotté sur le blog Wonderful Breizh. En gros il vous faut une planche en bois (de récup’ c’est l’idée hein), 20 clous, un marteau, un crayon, une latte et une vieille paire de bas ou de vieilles chaussettes. Un mix c’est toujours plus sympa, ça permet de varier les couleurs !

Pourquoi on l’adore notre tawashi?

  • Il est gratuit, lavable (dans le pire des cas s’il se défait, vous reprenez votre planche et le refaites, c’est gérable), efficace et tout joli. Evidemment il n’a pas le côté rugueux tant apprécié de nos éponges classiques, mais pour ça rien de tel qu’une bonne vieille belle-mère (la brosse hein) sur son manche en bois (ben oui, zéro déchet, zéro plastique etc etc).
  • Il est facile à faire, et si on a pas envie, on laisse les enfants le confectionner ça leur fait une petite activité loin des écrans et au plus près de la récup’.
  • Il nettoie tout: la vaisselle, les éviers, le carrelage de la douche, les meubles…
  • Plus besoin d’acheter un objet de « déco » pour cacher la moche-éponge-qui-pue, un petit crochet fera l’affaire pour faire sécher votre magnifique tawashi.
  • Il permet de donner une nouvelle vie à ces chaussettes célibataires, vieux bas troués ou simplement trop petits et qui traînent depuis bien trop longtemps dans nos tiroirs.
  • C’est encore une manière assez simple et accessible à tout un chacun de poser un geste pour l’environnement.

Alors on prend une vieille planche, des clous, une vieille paire de bas et on s’y met ! Bon amusement !

IMG_4646

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :