Comment tout a commencé?

Il était une fois une maman, un papa, deux beaux enfants et une course effrénée après le temps. Très vite on a fait le constat que quelque chose n’allait pas. Alors on a tout remis en question, on a voulu prendre le temps, vivre mieux avec un peu moins. Mon boulot ayant pris une place injustifiée au quotidien, j’ai décidé de remettre un peu de travail dans ma vie et non de chercher le peu de vie dans mon travail. J’ai commencé à tout repenser et à créer. De la déco en mode DIY à la préparation des cookies, on a repris le contrôle sur ce que l’on consommait et on a adoré ça! 

Un pas en entraînant un autre, on a déclaré la guerre aux emballages et on a découvert le zéro déchet. Aujourd’hui notre poubelle tout-venant est passée de 60 à 15 litres par semaine et on compte bien ne pas s’arrêter là!

Alors par où commencer quand on a pas toujours le temps, que tout semble compliqué, que les magasins de vrac ne se bousculent pas dans son environnement? Ces petites questions devraient vous aider à faire votre chemin vers le presque zéro déchet et surtout vers plein de découvertes:

  • Qu’est ce qui me semble réalisable?

Encore envie de manger ce paquet de chips qui vous fait tant envie? Et bien continuez à l’acheter, le but n’est pas de tout supprimer. A la maison, le zéro déchet a fait naître le SPMC (Syndicat Protecteur des Mangeurs de Chips) fondé par le papa et les deux petits mignons. Nous avons donc, en conseil de famille, décidé de tolérer l’achat d’un paquet de temps en temps. Mais c’était déjà une belle diminution.

On a commencé petit: les disques démaquillants en coton demandent un mini investissement et vraiment peu d’effort en sachant qu’ils se lavent en machine. Il suffit d’en acheter suffisamment pour ne pas tomber à cours.

« ah oui chez vous il n’y a pas de papier essuie-tout ». Et non! Et pourtant on vit très bien et la maison est toujours aussi propre! On a juste augmenté la réserve de micro-fibres et diminué très rapidement le volume de la poubelle.

Sans grande dépense on s’est armés de sacs en tissus pour transporter pain, fruits, légumes et aliments en vrac. Ils attirent l’attention et sont toujours reçus avec le sourire! Petit conseil: au supermarché pesez vos fruits et légumes avant de les mettre dans le sac.

Commencez par ce qui vous semble réalisable et non ce qui va directement vous énerver. Pas le temps de préparer à manger tous les soirs? Pourquoi ne pas faire plus quand on a le temps et surgeler quelques portions?

Et puis lancez-vous quelques petits défis: un apéro zéro déchet pour un repas entre amis, un pic-nic zéro déchet au parc et voyez ce qui fonctionne et ce qui bloque. Revoyez quelques habitudes: l’utilisation du sac réutilisable est devenue presque normale dans les supermarchés, et si on s’y mettait aussi lors de la journée shopping?

Vous aimez aller au marché? C’est un des meilleurs endroits pour trouver de la viande, du fromage à la découpe et des fruits et légumes en vrac. Emmenez vos tupperware, bocaux et sacs en tissus dans votre panier, là aussi vous serez étonnés de la réaction des gens.

  • Et si on s’attaquait au jetable?

L’industrie a créé cette addiction au tout-jetable nous convainquant que les lingettes éliminent tous les microbes, que le papier essuie-tout absorbe les tâches les plus liquides, que les serviettes hygiéniques sont hyper efficaces et en plus elles dégagent une odeur de fleur. OK très bien. Et si il y avait des alternatives à tout ça? Et si on économisait un peu? Tous ces produits coûtent chers à notre portefeuille, mais aussi à notre santé et notre environnement. Certains demanderont, et à raison, si laver les serviettes en tissus à la machine ne serait pas plus polluant. Si on lave deux serviettes en machine tous les soirs peut-être. De mon côté j’en ai acheté suffisamment pout tenir au moins deux à trois semaines et je ms suis offert deux collections pour varier les plaisirs. Mon projet pour demain? Les confectionner moi-même.

Mouchoirs, disques démaquillants, coton-tiges, serviettes hygiéniques, tous ces produits utilisés au quotidien existent aussi en version durable, tissus ou bambou. C’est plus doux pour notre peau et devinez-quoi, ça fonctionne tout aussi bien que le jetable, voire mieux!

  • Ce produit est-il vraiment utile?

Parce que réduire ses déchets c’est avant tout questionner ces emballages, ce mode de consommation qu’on nous a imposé et que l’on a accepté. C’est aussi se demander si tout ce qu’on nous vend est indispensable. Faut-il vraiment nettoyer son plan de travail régulièrement avec un produit anti-bactérien? A-t-on besoin d’un produit différent par type de meuble? Est-ce vrai qu’un savon lave bien uniquement s’il mousse? Le café est-il vraiment meilleur quand il est emballé dans une petite capsule?

Et si, au lieu d’écouter les soi-disant spécialistes qui vantent les mérites d’un dentifrice particulier, on se faisait sa propre opinion? Questionnons, cherchons les infos avant que le marketing ne nous les donne. Essayons autre chose, découvrons ces nouvelles méthodes qui fonctionnaient déjà il y a quelques générations et qui nous coûtent tellement moins cher.

Alors au lieu de regarder la bouteille de vinaigre à 0,89 ct se vider difficilement, allez voir sur internet tout ce que vous pouvez faire avec. On imagine pas les propriétés de ce liquide pour nettoyer sa maison mais également pour prendre soin de ses cheveux.

La bonne nouvelle c’est que c’est NATUREL et donc sans danger. Allez-y! Et puis vous verrez à quel point le bicarbonate de soude va vous aider à nettoyer votre four ou comment il se transforme en désodorisant naturel avec seulement quelques goutes d’huiles essentielles (à utiliser avec la plus grande précaution).

Et le savon de Marseille, ou comment fabriquer, entre autres, un savon liquide pour les mains tout doux et qui sent bon. Ah le savon de Marseille.

  • Et comment fait-on avec des enfants?

Tout en douceur et avec quelques explications, de véritables héros zéro déchet vos enfants deviendront. Et au passage vous vous transformerez en parent zéro déchet! Chez nous, la jeune génération a 4 et 7 ans et elle aime les biscuits emballés, les céréales dans lesquelles on découvre un cadeau le matin, les fast food qui offrent, eux aussi, des cadeaux, la mousse dans le bain!!

Chez nous on a voulu changé les choses en y mettant un peu de fantaisie. On a découvert de nouvelles recettes de cookies, cakes pops, etc. C’est beau, c’est bon et ça frime devant les copains à la récré. On a aussi et surtout géré ça en douceur. Petit à petit les céréales de toutes les formes se sont mêlées aux crunchy chocolat vendus en vrac. Ces derniers ont pris le dessus et oublié ces grosses boîtes en carton sur la table du petit déjeuner! Les gels douche princesse ont été remplacé par un bon gros savon de Marseille. Ca glisse dans le bain et ça fait bien rigoler les enfants. De temps en temps on teste un nouveau shampoing solide et ça les amuse plus que ça ne les frustre.

On a commencé comme ça, en se posant quelques questions et en arrêtant de croire à tout ce qu’on nous racontait. On continue à vider ce qu’on a et petit à petit on remplace par des produits pas ou moins emballés, on crée, on découvre de nouvelles recettes, on améliore notre quotidien.

Au début ne vous forcez pas, l’addiction au zéro déchet viendra toute seule. Faites ce qui vous semble possible, peu contraignant et petit à petit vous découvrirez de nouveaux trucs et surtout vous vous découvrirez de nouveaux talents.

cropped-cropped-cropped-cropped-cropped-cropped-cropped-fullsizeoutput_1363.jpeg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :